mardi 11 février 2020

Communiqué - Le politique sommé d’agir rapidement en itinérance et logement social

Pour diffusion immédiate


Le politique sommé d’agir rapidement en itinérance et logement social
L’ARIH inquiète pour les résidents et résidentes de l’île de Hull sans domicile fixe

11 février 2020

Gatineau, Qc - Dans une lettre ouverte datée du 11 février 2020, l’Association des résidants et résidantes de l’île de Hull (ARIH) demande aux élus des trois paliers gouvernementaux de répondre aux crises en itinérance et en logement social qui ont été aggravées et mises en lumière par les incendies au Gîte ami cet hiver.

Dans sa lettre, l’ARIH demande aux différents paliers gouvernements d’investir davantage dans les ressources communautaires, du logement social et les services publics, en plus de repenser la densification pour qu’elle inclut plus le logement social et adapter certaines interventions pour qu’elles répondent aux problèmes sur le terrain.

« Même avant les incendies du Gîte, la situation de crise se faisait déjà sentir et le centre communautaire Fontaine faisait déjà partie des solutions temporaires mises en branle par la ville. Maintenant, la situation est encore plus problématique et difficile pour les personnes sans domicile fixe qui vivent sur l’île de Hull, » affirme Lysane Blanchette-Lamothe, membre du conseil d’administration de l’ARIH.

« C’est pourquoi nous croyons que les politiciens de tous les paliers gouvernementaux doivent agir rapidement. Il est urgent de répondre aux besoins de base de tous nos concitoyens et concitoyennes. Tout le monde a le droit de vivre dans la dignité, » ajoute Mme Blanchette-Lamothe.

L’ARIH est solidaire avec les organismes et les intervenantEs du milieu qui luttent activement contre l’itinérance.

-30-